ma page facebookSalvator Diffusion

LES AMES DU SHEOL
séjour des morts

Arnaud DUMOUCH
Père Marie-Bernard d'ALES

ISBN : 978-2-918303-33-6
Format poche 18 x 11
292 pages, 12,00 €

Parution : septembre 2019

Que ton règne vienne

4e de couverture

Voici développée dans ce livre une des conséquences les plus étonnantes de l’hypothèse sur la mort soulevée par le pape Benoît XVI dans son encyclique Spe Salvi 47 : « Le moment transformant de cette rencontre avec le Christ échappe au chronométrage terrestre – c'est le temps du coeur, le temps du passage à la communion avec Dieu dans le Corps du Christ. » Cependant, ce passage qu’est la mort peut se transformer en un douloureux séjour – à l'image du peuple hébreu dans le désert –, entre ce monde et l’autre. Mon expérience d’exorciste m’a confronté au phénomène des âmes errantes et m'a amené à développer une méthode de discernement de ces esprits qui semblent demeurer entre notre monde et l’autre, dans « le sombre séjour de la mort » (Mt 4, 16).


Les auteurs

Arnaud Dumouch, Maître en théologie, agrégé en Sciences religieuses, est l'auteur de nombreux ouvrages dont L'heure de la mort et Les limbes, séjour passager aux éditions Docteur angélique.


Père Marie-Bernard d’Alès, Chapelain d’un monastère de religieuses contemplatives, ancien exorciste diocésain en France, est impliqué dans la pastorale des prières de délivrance depuis 1995.

Table

PRÉFACE : SAINT BERNARD DE CLAIRVAUX


PREMIÈRE PARTIE : DES FAITS ET UN VIF DÉBAT THÉOLOGIQUE


CHAPITRE 1 UN DÉBAT THÉOLOGIQUE PARFOIS VIF DANS L’ÉGLISE DE FRANCE 1/ Un questionnement de terrain Manifestations concrètes Le ministère de prêtre exorciste : des prêtres aux compétences particulières

2/ Les principales écoles de réflexion concernant ce phénomène Ces prêtres exorcistes thomistes se réfèrent particulièrement à certaines anecdotes qu’on trouve dans la vie des saints. Par exemple, ce qui arriva au saint curé d’Ars.


CHAPITRE 2 TÉMOIGNAGES SUR LA PRÉSENCE D’ÂMES

1/ Un ermitage à Montmorin Témoignages du père Emmanuel de Floris (1983) Premier récit du Père Emmanuel, les gémissements de l’Adoux d’Oule Second récit du Père Emmanuel, les ombres des moines de l’abbaye de Cluny Influence théologique de ces témoignages du père Emmanuel

2/ Un écrit de saint Bernard, Docteur de l’Église (1150)

3/ Témoignages du père Marie-Bernard d’Alès, prêtre exorciste, 2013 La maison aux chiens fantômes L’heure de « La pelle » Frappez et l’on vous ouvrira : une parole d’Évangile qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd.

4/ Entretien entre le père Domenico Piccinato (missionnaire oblat de Marie Immaculée) et Arnaud Dumouch (Décembre 2012) L’âme d’un criminel dans un domaine rural Interrogation théologique : est-il permis de baptiser un mort ? Deuxième témoignage du père Piccinato et d’Elena Hanet : six petits enfants morts sans baptême Le baptême de désir, le baptême d’eau et le sacrement de pénitence Les bébés qui passent par la mort entrent-ils « handicapés » dans la vision béatifique ? Nouvelle hypothèse théologique concernant le Salut des bébés


CHAPITRE 3 L’OPPOSITION VENANT DE LA THÉOLOGIE DE SAINT THOMAS D’AQUIN

1/ La position thomiste : pourquoi le débat peut tout de même avoir lieu Toutes les solutions thomistes ne sont pas forcément dogmatiques La théologie scolastique et le dogme catholique Thomas d’Aquin, un homme vif et ouvert d’esprit, aurait-il pu admettre l’existence d’âmes errantes ?

2/ Les deux points de la théologie thomiste qui s’opposent à cette possibilité

a) 1ère thèse thomiste : une analyse rationnelle de ce qu’est une âme après la mort.

b) 2ème thèse thomiste : une définition de la mort comme séparation de l’âme et du corps

3/ L’interprétation scolastique du phénomène des âmes errantes

a) 1ère interprétation scolastique : un saint du ciel est venu sur terre porter secours aux vivants

b) 2e interprétation scolastique : les anges font apparaître des âmes pour réformer les vivants ou bien se font apparaître sous la forme de ces âmes Ce qui relève du domaine de la certitude et du dogme infaillible ; ce qui relève du domaine de l’opinion que l’on peut soutenir ou contester


CHAPITRE 4 POURQUOI VATICAN II OBLIGE À NE PLUS SUIVRE SAINT THOMAS D’AQUIN SUR CERTAINS POINTS DE L’ESCHATOLOGIE ?

1/ La méthode de saint Thomas d’Aquin canonisée par l’Église : valorisation de la cohésion de la Foi et de la raison Les Évangéliques américains et l’exemple de la théorie de l’évolution : la Foi contre la raison L’Église catholique et la théorie de l’évolution : ce qui relève de la science, ce qui relève du Salut Ce qui relève exclusivement du domaine du dogme de l’Église

2/ La vérité dogmatique de l’Église prime sur les thèses de saint Thomas d’Aquin Le sort des bébés « morts » sans baptême : opinions opposées de deux Docteurs de l’Église Le sort des bébés morts sans baptême : vérité dogmatique conciliaire

3/ Les conséquences du dogme infaillible Gaudium et Spes 22, 5 Le thomisme et les péchés mortels de faiblesse Les péchés mortels et la damnation : contre-argumentation

4/ Comment le Christ apparut à saint Thomas : la clé de voûte de sa vie et de son oeuvre La Tertia Pars de saint Thomas d’Aquin Comment Thomas d’Aquin voulut détruire l’ensemble de son oeuvre, lorsque le Christ lui apparut


CHAPITRE 5 QUE SUBSISTE-T-IL D’UNE PERSONNE HUMAINE « À LA MORT » ?

1/ Ce dont témoignent les premières NDE Les prémices de l’intérêt pour les NDE : premiers signalements années 70 Les cinq phases communes à ces premiers témoins L’étude de la première phase manifeste clairement la forte probabilité que les NDE soient une expérience réelle Certains phénomènes restent inexpliqués à ce jour par la science

2/ Une double conception augustinienne Logique de la réaction thomiste vis-à-vis de ce phénomène Deux passages mettent à mal la position scolastique, chez saint Augustin Hypothèse de l’existence d’une matière psychique Similitudes entre ces conceptions et celles d’autres religions (la religion d’Égypte antique et le bouddhisme) La conception ancienne partagée par les apôtres


CHAPITRE 6 LA MORT EST UN « PASSAGE » PAR ARNAUD DUMOUCH

L’approche thomiste de la mort s’imposa : les autres hypothèses furent mises à l’index

1/ De l’apparition du Christ à l’hypothèse d’une conversion à l’heure de la mort La venue du Christ à l’heure de la mort : la nouvelle approche du pape Innocent III La conversion à l’heure de la mort : première approche selon saint Louis-Marie Grignion de Montfort La conversion à l’heure de la mort : un texte fort de sainte Faustine

2/ La thèse de l’illumination finale : mise à l’index et réhabilitation de sainte Faustine À la même époque, la mise à l’index de Luis Alonso Getino La mise à l’index de sainte Faustine durant vingt ans... et sa réhabilitation La thèse de l’illumination finale a-t-elle été définitivement condamnée ?

3/ Une nouvelle définition de la mort comme un passage : évocation par Marthe Robin Les témoignages de Philippe Coutel (laïc) et du père Maurice de Lesseps (moine bénédictin de Fontgombault) Que nous enseignent ces témoignages sur les connaissances de Marthe Robin ?

4/ Les conséquences de cette nouvelle approche La Parousie du Christ, à l’heure de la mort comme à la fin des temps : une thèse du père Édouard-Marie Gallez, frère de saint Jean La conception des « Docteurs rationnels » et celle des « Docteurs du coeur »


CHAPITRE 7 LA NOUVELLE DÉFINITION DE LA MORT ET LE MAGISTÈRE

Deux conceptions de ce qu’est la mort, mais pas de définition du Magistère infaillible

1/ L’encyclique Spe Salvi n° 47 du pape Benoît XVI et le « passage » de la mort Une évocation de l’idée de la mort comme un « passage » Une avancée évoquée avec prudence Texte de l’encyclique du pape Benoît XVI, Spe Salvi n° 47(Sur l’espérance du Salut), décembre 2007

2/ Une prise de position qui reste personnelle mais se précise au fil du temps Clarification lors d’une intervention sur CTV (Vatican Television Center) : un passage particulier, celui d’une purification individuelle par le Christ


DEUXIÈME PARTIE : LES ÂMES ERRANTES


CHAPITRE 8 LES SAINTES ÉCRITURES ET LE SHÉOL

1/ L’évocation du séjour des morts avant la réalisation du Salut par le Christ Le terme de « shéol » employé dans les Écritures La distinction opérée entre trois lieux distincts dans l’au-delà

2/ Ce que deviennent, à la mort du Christ, ces lieux évoqués dans l’Ancien Testament Le Christ vainquit la mort (1Co 15, 54-57) et descendit victorieux aux enfers Le shéol évoqué dans l’Ancien Testament : existe-t-il encore, et comment le définir ?


CHAPITRE 9 LE LIVRE DE L’EXODE, IMAGE DU PASSAGE DE LA MORT
Un seul texte mais différentes « grilles de lecture »

1/ L’exode : un récit fondamental

2/ Interprétation par les Pères de l’Église et le pape Benoît XVI : lumière et feu du Christ dans le « passage » de la mort La sortie d’Égypte, symbole de la fin de la vie terrestre, au sens spirituel Le peuple qui demeurait dans les ténèbres a vu une grande lumière La lumière et le feu purificateur du Christ, en chemin vers la vision béatifique

3/ La traversée du désert devint une errance de 40 ans (Nb 14, 27-35) Pourquoi le peuple hébreu refusa de passer en terre promise Et le passage se transforma en séjour


CHAPITRE 10 L’ÉCRITURE SAINTE ET LA GALILÉE DES NATIONS

1/ Un sens multiple de la « Galilée » dans l’Écriture Les disciples revoient en Galilée le Christ ressuscité La « Galilée des Nations » évoquée dans l’Évangile selon Matthieu

2/ Apparition du Christ à l’heure de la mort : dans le « passage » de la mort ou le « séjour » de la mort ? Illustration dans l’Écriture de l’annonce de l’apparition du Christ dans sa Gloire « à l’heure de la mort » Le Christ apparaît-il aux âmes dans le « séjour » de la mort ?


CHAPITRE 11 LA THÉOLOGIE DES ÂMES ERRANTES PAR ARNAUD DUMOUCH

1/ La clef de tout : les relations en Dieu sont « kénose » Pour aimer Dieu, il faut le choisir librement Dans sa vie trinitaire, Dieu est kénose La conséquence théologique en est que nul ne peut Le voir sans « mourir à soi-même »

2/ L’histoire des hommes, à l’image de celle des anges Les démons désiraient la vision béatifique mais refusèrent la kénose Adam et Ève, le refus de la kénose et le choix de la liberté sans Dieu

3/ Évolution de la conception de l’au-delà à travers trois étapes de l’humanité La conception de l’au-delà à l’époque pré-chrétienne : semées au milieu de milliers d’erreurs, des « semences de vérité » (cf. Concile Vatican II, Nostra Ætate)

4/ Mais certaines âmes s’attarderaient dans le shéol La nostalgie des « oignons d’Égypte » La crainte des « géants» Une errance qui durerait des siècles, comme au désert


CHAPITRE 12 LA PASTORALE DES EXORCISTES APPLICATION, COMMENTAIRES ET HYPOTHÈSES

1/ L’expérience d’un exorciste « croyant et pratiquant »

2/ Le ministère d’exorciste et la nécessité d’un approfondissement du discernement

3/ Des causes naturelles et surnaturelles D’abord constater les faits Ensuite chercher à discerner sa cause, et d’abord une possible cause naturelle

4/ Des âmes errantes mais différentes L’âme d’une personne préoccupée de son prochain resté sur terre L’âme d’une personne attachée à la terre L’âme d’une personne craignant le juste Juge L’âme d’un bébé entré dans le passage de la mort sans le baptême

5/ Les âmes errantes : pastorale et hypothèse Pastorale face à la présence d’une âme errante Jusqu’où une âme errante peut-elle agir concrètement ?

 
ma page facebookSalvator Diffusion